Pleurer le paradis perdu : Barbey d’Aurevilly ou la hantise d’un siècle d’or

Agata Sadkowska-Fidala

Abstrakt

Barbey d’Aurevilly didn’t like his century, judging it as a distress ti me. This period personifi es for him all possible vices, opposed to the happy ti me before the Revoluti on and the XVIIIth century. His novels express his enormous nostalgia for the past. This nostalgia is visible on all the levels of his literary technique, as character constructi on, confi gurati ons of ti me and space, the plot. All these elements are inevitably leading to the conclusion that everything is over, history is irrevocable, future is hopeless and the Christ hasn’t come yet on the Earth to give us the chance of the resurrecti on.

Słowa kluczowe: loss, past, mourning, sin
References

Barbey d’Aurevilly J., « Lettre à Trebutien du 25 novembre 1852 », [dans :] A. Blaizot (dir.), Lettres de Barbey d’Aurevilly à Trebutien, Paris, Librairie Lecampion, 1908.

Barbey d’Aurevilly J., Le Chevalier des Touches, Paris, Garnier-Flammarion, 1965.

Barbey d’Aurevilly J., Lettre à Trébutien, décembre 1849, citée par J.-P. Seguin, Préface à J. Barbey d’Aurevilly, Le Chevalier des Touches, Paris, Garnier-Flammarion, 1965.

Barbey d’Aurevilly J., Un prêtre marié, Paris, Flammarion, 1993.

Barbey d’Aurevilly J., L’Ensorcelée, Paris, Gallimard, 2001.

Barbey d’Aurevilly en tous genres, Actes du colloque tenu à l’Université de Caen, St-Sauveur-le Vicomte et Valognes (16-18 octobre 2008), Caen. Presses Universitaires de Caen, 2010.

Barbey d’Aurevilly J., «Une page d’histoire», http://www.ebooksgratuits.com/

Fonyi A., «Pourquoi Barbey d'Aurevilly détestait-il le roman réaliste», [dans :] Barbey d'Aurevilly romancier et critique de romans, M.-F. Melmoux-Montaubin (dir.), Centre d’Etudes du Roman et du Romanesque de l’Université de Picardie Jules Verne, Amiens, 2009.

Gengembre G., « Roman et contre-révolution chez Barbey d’Aurevilly », [dans :] Diaz B.(dir.),

GeoffroyG., « Allocution prononcée au cours de l’Assemblée Générale du « Pèlerinage Aurevillyen » tenue à Valognes le 20 juillet 1979, [dans :] Bulletin du « Pèlerinage Aurevillyen », no 43, cité d’après J.-M. Jeanton Lamarche, Pour un portrait de Jules-Amédée Barbey d’Aurevilly, Regards sur l’ensemble de son œuvre. Témoignages de la critique. Études et documents inédits, Paris, L’Harmattan, 2000.

Hautbout I., « Échos du Dieu silencieux de Vigny », [dans :] Barbey d'Aurevilly romancier et critique de romans, M.-F. Melmoux-Montaubin (dir.), Centre d’Etudes du Roman et du Romanesque de l’Université de Picardie Jules Verne, Amiens, 2009.

Méité N., « Barbey d’Aurevilly et le roman historique : quelle modernité ? », [dans :] Ph. Berthier (dir.), Barbey d’Aurevilly et la modernité. Colloque du Bicentenaire (1808-2008), Paris, Honoré Champion, 2010.

La première forme de la revue est la version électronique.