Les techniques anxiogènes dans le cinéma d’horreur et dans la littérature d’épouvante : échanges, parallélismes, passages. (Sur l’exemple de la prose de Jean-Pierre Andrevon)

Katarzyna Gadomska

Abstrakt

According to common opinions, horror films are the art of monstration par excellence, whereas horror fiction is based on ambiguity and the unsaid. The purpose of this article is to show that this statement is false. In order to evoke the feeling of fear in the reader/viewer, horror films and fiction remain in a fruitful and permanent dialogue: this is reflected in many exchanges used in anxiety‐provoking techniques that are analysed in this article. The structure elements of scary texts and films are recurrent. My study aims to demonstrate that, on the one hand, both literary and cinematic gore are based on hyperrealism of massacre scenes/descriptions/close‐ups, preferably exteriorized parts, figurative narrative structures and visual hyperbolization. On the other hand, however, both horror films and fiction play with ambiguity and off‐screen scenes, building up the anxiety‐provoking structure. This ongoing interdisciplinary dialogue enriches the literature and the cinema – protean and ever‐changing.

Słowa kluczowe: horror films, horrorfiction, gore, fear, anxiety
References

Andrevon J.‐P., Les murs ont des jambes, [dans :] Idem, L’immeuble d’en face, Paris, Denoël, 1982.
Andrevon J.‐P., La nuit des petits couteaux, [dans :] Idem, Les crocs de l’enfance, Paris, Denoël, 1999.
Andrevon J.‐P., Le petit garçon qui voulait être mort, [dans :] Idem, Le petit garçon qui voulait être mort, Paris, Manitoba/Les Belles Lettres, 1999.
Andrevon J.‐P., Cent ans et plus de cinéma fantastique et de sciencefiction, Paris, Rouge‐Profond, 2013.
Burke E., Recherche philosophique sur nos idées du sublime et du beau, Paris, J. Vrin, 1990.
Eco U., Lector in fabula. Le rôle du lecteur ou la coopération interprétative dans les textes narratifs, M. Bouzaher (trad.), Paris, Grasset et Fasquelle,1979.
Gadomska K., « Le gore : du cinéma à la littérature », [dans :] K. Jarosz (dir.), La littérature et les arts, Romanica Silesiana, 2008, no 3.
Gadomska K., La prose néofantastique d’expression française aux XXe et XXIe siècles, Katowice, Wydawnictwo UŚ, 2012.
Gadomska K., « Le gore : la poétique du sang », [dans :] F. Grenaudier‐Klijn (dir.), Le sang. The blood, New Zealand Journal of French Studies, novembre 2013, vol. 34, no 2.
Guiomar M., « L’insolite », [dans :] Revue d’esthétique, Paris, janvier‐mars 1957, no 2.
Malizia L., « Les métamorphoses de l’enfant du fantastique », [dans :] J. Bessière (dir.), La poétique du fantastique, Paris, L’Harmattan, 2004.
Malrieu J., Le fantastique, Paris, Hachette, 1992.
Mellier D., L'Écriture de l'excès. Fiction fantastique et poétique de la terreur, Paris, Champion, 1999.
Mellier D., « Sur la dépouille des genres. Néohorreur dans le cinéma français (2003‐2009) », [dans :] R. Bégin, L. Guido (dir.), L’horreur au cinéma, Cinémas : Journal of Film Studies, 2010, vol. 20, no 2‐3.
Millet G., Labbé D., Le fantastique, Paris, Belin, 2005.
Muir J. K., « How, Exactly, the Horror Film Succeeds in Scaring People », [dans :] J. K. Muir (dir.), Horror Films FAQ: All That's Left to Know About Slashers, Vampires, Zombies, Aliens, and More, Milwaukee, Hal Leonard Corporation, 2013.
Stanzick N., Dans les griffes de la Hammer, Paris, Bord de l’eau éditions, 2010.
Tritter V., « Villiers de L’Isle‐Adam », [dans :] V. Titter (dir.), Encyclopédie du fantastique, Paris, Ellipses, 2010.
Todorov Tz., Introduction à la littérature fantastique, Paris, Seuil, 1970.

La première forme de la revue est la version électronique.