L’espace transitoire dans la poésie de Sarah Marylou Brideau : Rues étrangères ou comment cartographier le soi et l’Autre

Véronique Arseneau

Abstrakt
In the context of Franco‐Canadian literature, women writers are doubly marginalized by their status as women and by their belonging to a French‐speaking community. This status encloses them in a space of exiguity, which women try to free themselves with displacement writing. In Rues étrangères, Acadian poet Sarah Marylou Brideau describes a character‐poet who walks between two real spaces: Moncton and Fredericton. These two cities, in the Acadian popular imagination, refer to two distinct communities: francophones and anglophones. Thus, in these geographic displacements, one also observes an internal transition in the character, since she changes denomination. By appropriating the space of Other, this character‐poet reconstructs her surrounding space, which becomes "hers". This article aims to explore the role of geographical space, especially its displacements, in Rues étrangères. In this context of double minorization, it becomes necessary to define the role played by space in the construction of the feminine self.
Słowa kluczowe: espace transitoire, Sarah Marylou Brideau, littérature acadienne, littérature franco‐canadienne, poésie
References

Arseneau V., Le déplacement au féminin : la poésie franco‐canadienne enquête d’un soi et d’un ailleurs, thèse de maîtrise, Ottawa, Université d’Ottawa, 2017.

Bachelard G., La poétique de l’espace, Paris, Quadrige/PUF, 2004.

Boudreau R., « La création de Moncton comme ‘‘capitale culturelle’’ dans l’oeuvre de Gérald Leblanc », [dans :] Revue de l’Université de Moncton, 2007, vol. 38, no 1.

Brideau S. M., Coeurs nomades, Sudbury, Prise de parole, 2013.

Brideau S. M., Rues étrangères, Moncton, Perce‐Neige, 2004.

Brideau S. M., Romanichelle, Moncton, Perce‐Neige, 2002.

Brun del Re A., Portraits de villes littéraires : Moncton et Ottawa, mémoire de maîtrise, Montréal, Université McGill, 2012.

Cormier P., Brun del Re A., « Vers une littérature franco‐canadienne ? Bases conceptuelles et institutionnelles d’un nouvel espace littéraire », [dans :] J. Thibeault et al. (dir.), Au‐delà de l’exiguïté. Échos et convergences dans les littératures minoritaires, Moncton, Perce‐Neige, 2016.

Cormier P., « Les jeunes poètes acadiens à l’école Aberdeen : portrait institutionnel et littéraire », [dans:] J. Paquin (dir.), Nouveaux territoires de la poésie francophone au Canada 1970‐2000, Ottawa, Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2012.

Cossette I., Laparra M., « Les voix nocturnes : modes de représentations de la cité dans la poésie acadienne contemporaine », [dans :] Francophonies d’Amérique, 2001, no 12.

Ferron A. M., « Entre Moncton et Caraquet : le transit et le transitif chez Jonathan Roy », [dans :] C. W. Francis et R. Viau (dir.), Littérature acadienne du 21e siècle, Moncton, Perce‐Neige, 2016.

Paré F., Les littératures de l’exiguïté, Hearst, Nordir, 1994. Sibony D., Entre‐deux. L’origine en partage, Paris, Seuil, 1991.

Soja E. W., Thirdspace. Journeys to Los Angeles and other real‐andimagined places, Cambridge, Blackwell Publishers, 1996.

Thibeault J., « Dire l’Acadie autrement : la reconfiguration des espaces identitaires acadiens dans la poésie récente », [dans :] J. Thibeault et al. (dir.), Au‐delà de l’exiguïté. Échos et convergences dans les littératures minoritaires, Moncton, Perce‐Neige, 2016.

Pierwotną formą czasopisma jest wersja elektroniczna.