De l’éclair révolutionnaire de 1830 à l’envie démocratique

Agnieszka Kocik

Abstrakt

From the Lightning Flash of 1830 to the Democratic Envy

The July monarchy sees the emergence and assertion of a new class of men of letters: committed thinkers, instigators of a living history and founders of the authority of the people, who encourage to see the great anonymous and social forces. They problematize the nation as a totality: subject to itself, and as a framework for the exercise of democracy, where the idea of freedom contributes to shaping the imaginary and nourishing passions, of which the strongest is envy. At the height of Romanticism, Michelet, Tocqueville, Esquiros or Erckmann‐Chatrian are among those who examine the substitution of egalitarian institutions for the former power of the monarchy and nobles. In this respect, they question both consent and resistance to the centralized administration, which, whether already democratized or still relying on the noble caste, remains an agent of change to come.

Słowa kluczowe: centralisation, envie démocratique, égalité, peuple, historiographie romantique
References

Amiel H-F., Journal intime, Lausanne, Éditions l'Âge d'Homme, 1983, t. 5.

Bastaire   J.,   « Erckmann-Chatrian.   Écrivains   du   peuple»,   [dans:] S. Bernard-Griffiths, A. Pessin (dir.), Peuple, mythe et histoire, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 1997.

Castries R. de La Croix de, « Discours de M. Le duc de Castries, Président de la Société de l'Histoire de France pendant l'exercice 1973-1974 », [dans :] Annuaire-bulletin de la Société de l'Histoire de France. Années 1974-1975, Paris, Librairie C. Klincksieck, 1976.

Dollfus C., Liberté et centralisation, Paris, Michel Lévy frères, 1860.

Erckmann-Chatrian, « La Lunette de Hans Schnaps », [dans :] Idem, Contes fantastiques, deuxième édition, Paris, Librairie de L. Hachette et Cie, 1868.

Erckmann É. et Chatrian A., Correspondance inédite (1870-1887), S. Poster (éd.  critique),  Clermont-Ferrand,   Presses  Universitaires  Biaise  Pascal, 2000.

Esquiros A., « Lettre ouverte du mercredi 1 mars 1848 », [dans :] Les murailles révolutionnaires.  Collection complète des professions de foi, affiches, décrets, bulletins de la République, fac-similé de signatures, Paris, ChezJ.Bry Aîné, 1856.

Esquiros A., « Du mouvement des races humaines. Cours de M. Serres », [dans :] Revue des Deux Mondes, Paris, Au bureau de la Revue des Deux Mondes, 1845, t. 10, Quinzième année - Nouvelle série.

Flaubert G., Correspondance II. 1851-1858, J. Bruneau (éd. critique), Paris, Gallimard, 1980.

Martin H., De la France, de son génie et de ses destinées, Paris, Furne et Cie, 1847.

Michelet J., Histoire de France, nouvelle édition, revue et augmentée, avec illustrations par Vierge, Paris, A. Lacroix et Ce, t. 1,1880.

Michelet J., Le Peuple, Paris, Hachette et Paulin, 1846.

Michelet J., Introduction à l'histoire universelle, Paris, Librairie classique de L. Hachette, avril 1831.

Petitier P., « 1830 ou les métamorphoses du centre (Michelet, Balzac, Hugo) », [dans :] Romantisme, 2004/1, n° 123.

Rignol L., « Anthropologie et progrès dans la philosophie de l'histoire d'Alphonse   Esquiros.   Le   système  des  Fastes  populaires   »,   [dans   :] Revue d'histoire du XIXe siècle, 2000, n° 20-21, [en ligne] URL : http://rhl9.revues.org/214.

Stendhal, Mémoires d'un touriste, nouvelle édition entièrement revue et augmentée d'une grande partie complètement inédite, deuxième série, Paris, Michel Lévy frères, 1854.

Tocqueville A. de, De la démocratie en Amérique, cinquième édition revue et corrigée, Paris, Librairie de Charles Gosselin, 1842, t. 3.

Tocqueville A. de, De la démocratie en Amérique, deuxième édition, Paris, Librairie de Charles Gosselin, 1840, t. 3.

Tocqueville A. de, De la démocratie en Amérique, septième édition revue et corrigée, Paris, Librairie de Charles Gosselin, 1839, t. 2.

Vallès J., Œuvres. I. 1857-1870, R. Bellet (éd. critique), Paris, Gallimard, 1975.

Pierwotną formą czasopisma jest wersja elektroniczna.