Les diaboliques du Perlesvaus ou les fantasmes de castration

Joanna Gorecka-Kalita

Abstrakt

The article investigates two mysterious feminine figures appearing in the 13th century Old
French prose romance Le Haut Livre du Graal (Perlesvaus). Their ontological status, which
remains uncertain until the end, gives them, along with the sexual violence and castration
phantasms they incarnate, a highly troubling and uncanny aspect. The analysis highlights also
the textual strategies used by the author in order to create such an effect

Słowa kluczowe: Grail romance, Middle Ages, woman, phantasm, fantasy, violence, sexual desire, castration, devilry
References

DESCHAUX Robert, 1983, Merveilleux et fantastique dans le Haut Livre du Graal : Perlesvaus,
Cahiers de civilisation médiévale 104 : 335–340.

DUBOST Francis, 1991, Aspects fantastiques de la littérature narrative médiévale (XIIe–XIIIe
siècles). L’Autre, l’Ailleurs, l’Autrefois, Paris : Honoré Champion, t.1–2.
DUBOST Francis, 1994, Le Perlesvaus, livre de haute violence, Senefiance 36 (La violence dans
le monde médiéval) : 180–199, l’article disponible en ligne : http://books.openedition.org/
pup/3153?lang=fr (consulté en février 2015).
DUBOST Francis, 1998, Les nuits magnétiques du Perlesvaus, (in :) Miscellanea mediaevalia.
Mélanges offerts à Philippe Ménard, Jean-Claude Faucon, Alain Labbé & Danielle Quéruel
(éds), Paris : Honoré Champion.
DURAND, Gilbert, 1969, Les Structures anthropologiques de l’imaginaire, Paris : Bordas.
FERLAMPIN-ACHER Christine, 2002, Fées, bestes et luitons: croyances et merveilles dans les
romans français en prose (XIIIe–XIVe siècles), Paris : Presses Paris Sorbonne.
FRAPPIER Jean, 1953, Châtiments infernaux et peur du diable dans quelques textes français
du XIIIe siècle et du XIVe siècle, Cahiers de l’Association internationale de études françaises
3–5 : 87–96.
HENRIET Patrick, VALETTE Jean-René, 2014, Perlesvaus et le discours hagiographique, Revue
des langues romanes 118/1 (Repenser le Perlesvaus) : 73–93.
LODS Jeanne, 1973, Symbolisme chrétien, tradition celtique et vérité psychologique des personnages
féminins de Perlesvaus, (in :) Mélanges de langue et de littérature médiévales offerts
à Pierre Le Gentil, Paris : S.E.D.E.S., 505–522.
LYSØE Éric, 2002, Pour une théorie générale du fantastique, Colloquium Helveticum 33 : 37–66.
MÉLA Charles, 1984, La reine et le Graal. La conjointure dans les romans du Graal, de Chrétien
de Troyes au Livre de Lancelot, Paris : Seuil.
MÉNARD Philippe, 1969, Le rire et le sourire dans le roman courtois en France au Moyen Age
(1150–1250), Genève : Librairie Droz.
NITZE William A., 1972 (1937), Le Haut Livre du Graal (Perlesvaus), vol. 2 : Commentary and
Botes, New York : Phaeton Press.
PAYEN Jean-Charles, 1979, Pour en finir avec le diable médiéval ou pourquoi poètes et théologiens
du moyen-âge ont-ils scrupule à croire au démon ?, (in :) Senefiance 6 (Le diable au
moyen âge. Doctrine, problèmes moraux, représentations) : 401–425, l’article disponible en
ligne : http://books.openedition.org/pup/2675 (consulté en novembre 2015).
POISSON-GUEFFIER Jean-François, 2014, Le partage de l’imaginaire. Violences et rites vindicatoires
dans Le Haut Livre du Graal et Kill Bill de Quentin Tarantino, l’article disponible en
ligne : www.modernitesmedievales.org/articles/articles.htm (consulté en février 2015).
SALY Antoinette, 1994, L’image du sang dans le roman de Perlesvaus, Senefiance 36 (La violence
dans le monde médiéval) : 180–199.
VALETTE Jean-René, 2001, Barbarie et fantasmagorie dans Perlesvaus, le Haut Livre du Graal,
(in :) Mélanges barbares. Hommage à Pierre Michel, Jean-Yves Debreuille & Philippe
Régnier (dir.), Lyon : Presses Universitaires de Lyon, 23–33.
VALETTE Jean-René, 2008, La pensée du graal. Fiction littéraire et théologie, XIIe–XIIIe siècle,
Paris : Honoré Champion.
WESTON Jessie L., 1921, The Perlesvaus and the Vengeance Raguidel, Romania 47 : 349–359.

Czasopismo ukazuje się w sposób ciągły on-line.
Pierwotną formą czasopisma jest wersja elektroniczna.